Algorithmes Google : l’essentiel à connaître pour réussir son référencement

Google

Pour proposer les meilleurs résultats, Google s’est doté d’algorithmes très puissants qui scrutent toute la toile, classant, reclassant et déclassant les sites web en continu. Pour donc prétendre jouir d’une place de choix dans le classement de ce moteur de recherche, il est vital d’en connaître autant que possible sur ces algorithmes.

Une telle connaissance permettrait de mieux s’adapter à ces algorithmes afin de rendre son site le plus « éligible » possible aux meilleures positions dans les résultats de recherche. Et c’est cette connaissance que nous vous livrons dans cet article.

C’est quoi un algorithme ?

Défini de façon simple, un algorithme est une suite d’instructions ou d’opérations qui permet de résoudre un problème donné ou d’obtenir un certain résultat. C’est un peu comme un moulin dans lequel on entre une donnée X pour obtenir un résultat Y, compte tenu d’un ensemble d’instructions préalablement fournies.

On pourrait donc concevoir un algorithme pour déterminer le nombre le plus élevé dans un ensemble des nombres suivants : 5 ; 13 ; 4 ; 24 ; 9 ; 37. Dans ce cas, l’algorithme donnera comme résultat le nombre 37, selon l’instruction qui pourra ressembler à quelque chose comme « afficher le nombre le plus élevé ».

Vous comprendrez bientôt le principe sur lequel fonctionnent les algorithmes Google.

Comment fonctionnent les algorithmes Google ?

La requête entrée dans la barre de recherche de Google constitue la donnée que vont traiter les algorithmes Google en fonction des instructions intégrées en eux par leurs concepteurs. Ces instructions peuvent être résumées sous le libellé suivant : afficher le lien correspondant à la requête par ordre de pertinence.

Même si cela paraît vraiment simple quand on l’explique comme cela, il faut reconnaître que les algorithmes Google sont conçus avec un niveau de complexité très élevé. Et il le faut, en effet, pour traiter les plus de 30 milliards de pages et les près de 4,3 milliards de sites web qui existent actuellement dans le monde.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les robots algorithmiques de Google s’acquittent bien de leurs tâches. Nous en voulons pour preuve le fait que Google rafle 95% des parts de marché des recherches dans le monde, en dehors de la Chine et de la Russie qui sont desservies par Yandex et Baidu.

S’il faut donc parler de capacité et de performance, Google a son mot à dire. On pourrait même dire, à raison, qu’il fonctionne avec les algorithmes les plus complexes au monde. Et c’est cela qui le différencie des autres moteurs de recherche tels que Bing, Yahoo, Qwant, DuckDuckGo, etc.

Peut-on connaître les algorithmes Google ?

algorithmes-Google

Combien serait-il intéressant de savoir à quoi ressemblent ces sacrés algorithmes ! Disons que c’est le Saint Graal du web. C’est à ce jour, le secret le mieux gardé de tout l’univers web. Et c’est d’ailleurs mieux qu’il en soit ainsi parce que s’il advenait qu’un entrepreneur découvre le fonctionnement de ces algorithmes, il aurait alors de quoi contrôler le classement de son site web. N’importe quel individu ferait pareil, pour peu qu’il sache qu’il s’agit des algorithmes Google.

Toutefois, même s’ils se veulent insondables par nature, les algorithmes Google ne sont pas pour autant incontrôlables. En effet, le métier de référenceur est né de ce besoin de comprendre leur fonctionnement et de configurer les sites de sorte qu’ils respectent les exigences de ces algorithmes. Et nous y sommes.

Depuis bien des années maintenant, le référencement SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel et son homologue le référencement payant sont en vogue. Tandis que le premier est basé sur l’utilisation de mots-clés choisis à volonté, le deuxième fonctionne par l’achat de mots-clés et de publicités. Mais la plus populaire des deux, c’est bien la stratégie SEO.

Même si elle est plus lente à produire des effets, ses effets sont durables. Mais les stratégies ne sont pas figées. Elles changent légèrement selon les mises à jour des algorithmes Google.

Pourquoi Google met-il à jour ses algorithmes ?

Google et les référenceurs web, c’est une histoire passionnante. Dès que les référenceurs web commencent à donner l’air de trop bien maîtriser les algorithmes Google, le moteur de recherche publie une mise à jour.

Il ne met généralement pas à jour tous ses algorithmes. Seule une partie le sera. Ensuite, les référenceurs web s’arrangeront pour trouver une parade aux algorithmes Google. Google s’en rend compte et remettra encore à jour une partie de son algorithme, et ainsi de suite.

Voilà comment on s’est retrouvé avec des centaines de mises à jour des algorithmes Google. Si la plupart passent inaperçues, quelques-unes font retourner toute la communauté web. Les effets se ressentent sur le classement de la grande majorité des sites web.

Quoi qu’il en soit, si vous comptez réussir votre référencement naturel, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas connaître les principaux algorithmes Google. Même si on ne peut pas vraiment connaître leur fonctionnement, on peut chercher à en avoir une idée afin de savoir comment se positionner favorablement.

Connaître les principales mises à jour des algorithmes Google pour s’adapter

Google-Mise-A-jour-algorithmes

Pour commencer, rappelons que les mises à jour des algorithmes Google répondent à un besoin d’amélioration de la qualité des résultats proposés aux internautes. Dès qu’une mise à jour est publiée, la plupart des stratégies utilisées par les webmasters pour duper les Google bots deviennent obsolètes. Ces stratégies sont connues sous le nom de Black Hat SEO.

Cela dit, voici les principales mises à jour des algorithmes Google.

La mise à jour de Google Panda en 2011

Son objectif était de déclasser les sites web qui bénéficiaient indûment d’un meilleur positionnement dans les résultats de recherche. Cette mise à jour a établi le « Content Quality Score ». Il s’agit d’un score qui a permis aux algorithmes Google de déclasser ou de reclasser les sites web dans les résultats de recherche selon leur performance.

La mise à jour déclassait les sites si :

  • du contenu dupliqué était trouvé ;
  • les visites des internautes étaient de courte durée;
  • le taux de rebondétait élevé ;
  • il y avait trop de publicités sur le site ;
  • le contenu était suroptimisé.

A l’époque, 12 % des sites web avaient été affectés. Depuis lors, seuls les sites dont les contenus sont les plus pertinents sont positionnés en tête des classements.

La mise à jour Google Penguin en 2012

Elle était surnommée le « Web Spam Update ». Son but était de supprimer tous les spams des résultats de recherche. En effet, certains sites étaient alors uniquement optimisés à travers des stratégies qu’on connaît sous le nom de Black Hat SEO, Cloaking, Keyword Stuffing, etc.

Avec ces mises à jour, les sites étaient déclassés si :

  • les liens entrants provenaient de sites ayant une piètre réputation ;
  • il y a un trop grand nombre de liens dans leurs textes ;
  • les liens ne sont pas relatifs à leur domaine, etc.

Cette mise à jour avait également « fait la peau » à de nombreux sites web. Depuis lors, les webmasters s’arrangent pour ne plus se trouver coupables de telles pratiques.

La mise à jour Hummingbird (Colibri) en 2013

Grâce à cette mise à jour, Google a été capable d’optimiser sa procédure d’évaluation personnelle des requêtes. Depuis lors, les mots qui composent une requête ne sont plus analysés de manière isolée. C’est la recherche sémantique. Les mots sont donc compris et interprétés les uns en relation avec les autres pour permettre que les résultats soient le plus précis possible. Les textes devront désormais avoir un fond spécifiquement adapté à la requête de l’internaute.

Tous les sites dont les contenus avaient peu de pertinence au regard des besoins des internautes étaient pénalisés. 90 % des sites web avaient alors été impactés.

La mise à jour Pigeon en 2014

C’est l’un des changements les plus importants que Google aurait effectués. Elle a consisté principalement en l’intégration du paramètre « localisation géographique » dans l’analyse des requêtes. L’objectif était de présenter à l’internaute les résultats de ses recherches en fonction de sa localisation géographique.

Dès lors, toutes les entreprises ont changé d’approche dans leur recherche de visibilité. La plupart des PME ont dû s’inscrire sur Google Maps et l’accent était ainsi mis sur le SEO local. En retour, les taux de mises en relations qualifiés ont considérablement grimpé.

La mise à jour Google mobile friendly en 2015

Renommée « Mobilegeddon », cette mise à jour était initiée en raison du constat selon lequel les recherches étaient lancées beaucoup plus à partir des Smartphones et des tablettes que des ordinateurs.

Depuis la publication de cette mise à jour, aucun site ne peut être classé dans les résultats de recherche s’il :

  • n’est pas optimisé pour un affichage mobile ;
  • n’offre pas une navigation plus fluide ;
  • n’est pas convivial.

La mise à jour relative aux publicités intrusives en 2017

Celle-ci avait pour objectif de déclasser les sites qui contenaient trop de pop-ups et de bannières publicitaires.

Elle s’insérait dans le cadre du respect de l’internaute et d’un besoin plus prononcé de convivialité des sites.

En effet, certains sites exagéraient avec des pop-ups qui s’ouvraient n’importe comment. La lecture du contenu même était alors très difficile.

Depuis la publication de cette mise à jour, on rencontre moins de publicités intrusives. Et les sites qui s’entêtent n’ont aucune chance de se retrouver un jour en tête des classements.

La mise à jour relative à la vitesse de chargement des pages en 2018

Dans une logique de SXO (Search eXperience Optimization), cette mise à jour était initiée pour obliger les propriétaires de sites web à réduire le temps de chargement de leurs pages.

Depuis sa publication, les sites dont les pages mettent trop de temps à charger ont vu leurs chances d’apparaître dans les meilleurs résultats de recherche drastiquement réduites.

L’objectif ultime ici est de faire en sorte que la qualité de l’expérience de l’internaute soit la plus intéressante possible.

Les mises à jour 2019.

Comment s’adapter aux mises à jour pour réussir son référencement ?

Algorithme-SEO

Le but ultime du référencement naturel est la conformité aux exigences des algorithmes Google et à leurs diverses mises à jour.

En dépit de la multiplicité des mises à jour, il est possible de synthétiser les exigences des algorithmes Google. Voici donc un guide de pratiques SEO pour réussir votre référencement.

L’optimisation du contenu

Ici, le contenu doit être rédigé avec qualité, concision et pertinence. On évitera au maximum le remplissage.

L’information doit être communiquée dans un langage accessible et sans un acharnement à tordre le cou aux règles grammaticales et syntaxiques.

De même, les contenus doivent être bien structurés et lisibles. Pour aérer le contenu des pages et rendre leur indexation plus facile aux moteurs de recherche, on aura recours aux balises Title, Meta Description, Hn et aux balises Alt.

Plus important encore, le contenu devra être optimisé sur des mots-clés de qualité et avec une densité comprise entre 1 et 1,8%.

L’optimisation technique

Ici, il est question de faire en sorte que les sites soient sécurisés par un certificat SSL. L’avantage est que cela rassure aussi bien les internautes que les moteurs de recherche de la sécurité des informations bancaires et autres informations sensibles renseignées sur le site.

Aussi faut-il que le site soit optimisé pour un affichage mobile. Chaque page devra donc :

  • s’adapter à la taille des écrans de Smartphones et de tablettes ;
  • être très ergonomique et convivial.

L’optimisation des liens

La qualité du maillage interne doit être assurée pour séduire les moteurs de recherche. Il faut utiliser des liens sortants et s’assurer dans la mesure du possible de bénéficier de quelques liens entrants provenant de sites web de bonne réputation.

Il ne faut cependant pas en faire de trop, au risque de voir son site envoyé dans les spams.

Voilà en quelques mots les pratiques essentielles pour optimiser le référencement naturel de votre site Internet. La balle est à présent dans votre camp.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LAISSEZ NOUS VOTRE MESSAGE

Nous sommes heureux que vous ayez préféré nous contacter. S'il vous plaît remplissez notre formulaire court et l'un des membres de notre équipe amicale vous recontactera.

X
Nous Contacter